Actualité scientifique

Pourquoi est-ce parfois difficile de regarder son interlocuteur ?

Avez-vous remarqué au cours d’une conversation, que lorsque nous cherchons à trouver le mot juste ou que nous en avons un sur le bout de la langue, nous avons tendance à détourner les yeux de notre interlocuteur, comme pour mieux nous concentrer ? Partant de ce constat, deux chercheurs du Département de psychologie cognitive de l’Université de Kyoto (Japon) ont mené une étude pour tenter d’expliquer pourquoi nous avions besoin de rompre le contact visuel pour nous focaliser sur ce que nous cherchons à dire. Selon eux, il y a une bonne raison scientifique à cela.

Comme le rappellent les auteurs, Shogo Kajimura et Michio Nomura : « bien que le contact visuel et ...

La "menace du stéréotype" : les garçons sont-ils moins bons en lecture que les filles ?

Pensez-vous que les filles sont moins bonnes en mathématiques que les garçons ? Et que ces derniers sont moins bons en lecture que les premières ? Dites-vous qu’à force d’entendre ce type de « croyances », filles comme garçons peuvent se comporter comme le prédisent les stéréotypes. C’est ce que démontre la recherche menée par Pascal Pansu et ses collègues ; à savoir que « la menace du stéréotype » contribue à des différences entre les sexes en faveur des filles sur les tests de lecture.

Si le rôle de la menace du stéréotype a déjà été prouvé en mathématiques dans les différences filles/garçons (en faveur des seconds), il n’a jamais été ...

Pourquoi une chanson entêtante peut-elle plaire ou déplaire ?

Imaginez passer toute une journée avec « Le petit bonhomme en mousse » dans la tête. Si ce n’est peut-être pas avec ce titre en particulier, chacun a certainement vécu cette expérience : avoir une chanson dans la tête dont on a du mal à se débarrasser. Des chercheurs de l’Université Goldsmiths (Londres) ont étudié les bases neuronales de ce phénomène, appelé familièrement « vers d’oreille ». Comment une mélodie devient-elle entêtante ?

Autrement nommé « le syndrome de la chanson coincée » ou plus formellement « imagerie musicale involontaire » (INMI), avoir une musique en boucle dans la tête est un fait qui apparaît spontanément et sans ...

Le cerveau humain se modifie-t-il dans l'espace ?

Le cerveau de l’astronaute français Thomas Pesquet est-il le même sur Terre et à bord de la station spatiale internationale (ISS) ? Si pendant les vols spatiaux, les êtres humains sont soumis à une forte adaptation sensorimotrice, aucune étude n’avait jusqu’alors évalué les effets de ceux-ci sur la structure du cerveau humain. C’est chose faite, puisque des chercheurs de l’Université du Michigan (Etats-Unis) viennent d’établir un premier rapport sur les changements structurels du cerveau humain avec les voyages spatiaux. Comment le cerveau se modifie-t-il dans l’espace ?

Pour leur étude, l’équipe de V. Koppelmans a pris en compte les données ...

Biscotte ou madeleine ?

Nous l’avons vu lors du dernier billet, l’évocation d’un souvenir peut-être recherchée et consciente, mais elle est parfois involontaire et spontanée. Chacun a vécu ce type de situation dont l'exemple le plus connu est celui raconté par Marcel Proust (1871-1922) dans Du côté de chez Swann (À la recherche du temps perdu).

« Un plaisir délicieux »

Tout le monde cite cet épisode alors que peu l’ont réellement lu. Faute de vous imposer tout le texte (qui fait 1046 mots), en voici deux extraits. « …quand un jour d'hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j'avais froid, me proposa de me faire prendre, ...

Et s'il fallait courir pour soigner son cerveau ?

Pour notre santé cardiovasculaire et cérébrale, l’activité physique est clairement bénéfique ; elle peut même améliorer les fonctions motrices et cognitives dans certains cas de maladies neurodégénératives. Reste que les mécanismes moléculaires sous-jacents par lesquels l’exercice empêcherait ou protègerait la neurodégénérescence restaient mal compris. Mais des chercheurs du Département de médecine cellulaire et moléculaire (Université d’Ottawa, Canada) sont parvenus à en savoir plus, chez les souris tout du moins. Est-ce que courir favorise la réparation du cerveau ?

Parmi ses nombreux bienfaits, on sait que l’exercice physique favorise la ...

Pourquoi parle-t-on "bébé" à son chien ?

Avez-vous remarqué que lorsque nous nous adressons de manière amicale à un chien, nous utilisons souvent un registre proche du « parler bébé » ? Si les raisons qui expliquent cette « analogie » ne sont pas clairement déterminées, l’étude menée par l’équipe ENES (Equipe Neuro-Ethologie Sensorielle) apporte toutefois des éléments de réponse à cette question : pourquoi parlons-nous « bébé » à notre chien ?

Quand il parle à un bébé, l’adulte change généralement d’intonation (plus aigüe), adopte un rythme plus lent et articule davantage les voyelles. Ces caractéristiques du « parler bébé » ont pour effets positifs l’engagement et le ...

"Je me souviens" - Qu'est-ce que la mémoire épisodique ?

La mémoire est divisée en plusieurs stocks

La mémoire est une fonction complexe, au point qu’il ne faudrait pas parler de « la mémoire » mais « des mémoires ».

Cette complexité résulte déjà de la sophistication du mécanisme de mémorisation qui permet de construire une trace mnésique, si possible définitive, à partir d’une information perçue (issue du monde extérieur grâce à nos cinq sens, la vision, l’audition, l’olfaction, la gustation et la sensibilité) ou ressentie (émotion ou sentiment ressentis à la suite de la stimulation du monde extérieur). Ce mécanisme passe par trois étapes, la première est celle de ...

Comment le cerveau réagit-il aux chatouilles ?

Bien qu’il soit un objet d’étude depuis une quinzaine d’années, le chatouillement demeure mal compris et la part de mystère qui entoure cette forme de contact social est encore grande. Ce que S. Ishiyama et M. Brecht, chercheurs au Centre de neuroscience computationnel de l’Université d’Humboldt (Berlin), se proposent de faire est d’essayer de comprendre ce qui se passe dans le cerveau lorsque les animaux et les humains sont chatouillés. Et pour lever une partie du voile sur ces mécanismes cérébraux, ils ont commencé par … chatouiller des rats !

De précédents travaux ont déjà montré que, lorsqu’ils sont chatouillés, les rats émettent des ...

Combien de temps doit durer une bonne sieste ?

On connaissait déjà les bienfaits de la sieste. Une nouvelle étude menée par des chercheurs chinois du Centre du sommeil de l’Université John Hopkins de Baltimore (Etats-Unis) les confirme tout en apportant des précisions sur sa durée « idéale ». En effet, pour qu’elle soit bénéfique sur le plan cognitif, la sieste ne doit être ni trop longue, ni trop courte. Combien de temps doit-elle durer en définitive ?

Pour leur étude, l’équipe de recherche, dirigée par le Pr Junxin Li, a interrogé 2974 Chinois, âgés de 65 ans et plus. Les scientifiques leur ont demandé (entre autres choses) s’ils avaient l’habitude de faire une sieste et si oui, combien de ...

Comment notre cerveau peut-il nous rendre malhonnête ?

Qui vole un œuf vole un bœuf. Et si ce proverbe était justifié du point de vue neuroscientifique ? Selon une équipe de chercheurs du Département de psychologie expérimentale de l’University College London (Royaume-Uni), un mécanisme neuronal pourrait être à l’origine d’un apprentissage progressif de la malhonnêteté. Leur étude démontre que, par un effet boule de neige, de petits actes de tricherie pourraient en entraîner de plus importants. Comment notre cerveau apprend-t-il à devenir malhonnête ?

Partant du constat que de nombreux actes frauduleux ont pour origine des transgressions mineures, Neil Garrett et ses collègues ont cherché premièrement à ...

Les chiens ont-ils des souvenirs personnels ?

Les êtres humains ont la capacité de se rappeler et de rappeler les évènements vécus (date, lieu, état émotionnel) ; cela correspond à la mémoire épisodique. Un groupe de scientifiques du Département d’éthologie de l’Université Eötvös Loránd (Budapest, Hongrie) ont cherché à savoir si le chien partageait avec nous ce type de mémoire. Mais comment établir la preuve que les animaux peuvent avoir des souvenirs personnels sans le leur « demander » ? Les chercheurs ont trouvé la solution : le Do as I do (« Fais ce que je fais »).

Tout d’abord, il peut sembler étonnant que des scientifiques aient jugé utile de prouver que les chiens puissent voyager ...

Comment une oeuvre d'art nous émeut-elle ?

Vous est-il déjà arrivé d’être saisi(e) d’émotion devant un tableau ou encore parcouru(e) de frissons à l’écoute d’un morceau de musique ? C’est à ces questions que dans son livre La Beauté dans le cerveau (Odile Jacob), Jean-Pierre Changeux essaie d’apporter des éléments de réponse. Interviewé pour L’Obs, le neurobiologiste revient sur l’apport des recherches dans le domaine des « neurosciences de l’art » à la compréhension de l’émotion esthétique. Que se passe-t-il dans notre cerveau quand nous sommes en présence d’une œuvre artistique ?

L’ouvrage de J.P. Changeux, professeur honoraire au Collège de France, se présente comme une ...

Et si votre cerveau était responsable de votre dégoût du fromage ?

Fromage ou dessert ? Qu’il est difficile pour beaucoup d’entre nous de choisir ! Mais la France a beau être le pays du fromage (avec près de 1600 variétés !), une partie de ses habitants en a horreur. Des chercheurs du Centre de recherche en neurosciences de Lyon et du Laboratoire Neurosciences Paris-Seine ont voulu décrypter cette aversion. Il en ressort une étonnante découverte… Et si le cerveau d’une personne dégoûtée par le fromage fonctionnait différemment ?

Tout d’abord, pourquoi les chercheurs ont-ils choisi le fromage pour étudier le phénomène de l’aversion ? De manière intuitive, il leur a semblé que cet aliment était détesté par bon ...

Du Père Noel au Coca-Cola, quelques histoires de mémoires...

« C’était la nuit avant Noël… »

C’est ainsi que commence le plus célèbre conte de Noël, La nuit avant Noël (The Night Before Christmas), écrit en 1821-1822 par le théologien américain Clement C. Moore (1779-1863). Ce poème est à l’origine de tous les éléments de la conception moderne du Père Noël, d’abord dans les pays anglo-saxons puis dans le monde entier : sa personnalité riante et chaleureuse, sa barbe blanche et sa ronde bedaine, son bonnet et son manteau de fourrure, son traîneau tiré par 8 rennes dont les enfants américains connaissent les noms par cœur (Dasher, Dancer, Prancer, Vixen, Comet, Cupid, Donder et Blitzen), ...

Pourquoi les jeunes enfants préfèrent-ils les héros 100 pour cent positifs ?

Les jeunes enfants adorent les univers manichéens dans lesquels évoluent des personnages archétypaux, c’est-à-dire de vrais gentils et de vrais méchants, chez qui les doutes, les tentations, les fêlures ne sont pas permis. Dans les histoires, les bons ne doivent faire que le bien et les mauvais que le mal. Une étude parue dans Psychological Science nous explique les raisons de cette préférence du héros parfait ; celle-ci est en lien avec le développement cérébral de l’enfant. Dans quelle mesure le cerveau joue-t-il un rôle dans l’appréciation d’un personnage chez les jeunes enfants ?

Christina Starmans et Paul Bloom, des chercheurs du Département de ...

Une pincée de cannelle pour stimuler votre cerveau ?

Très appréciée pour sa saveur parfumée, la cannelle occupe une place de choix sur l’autel des épices bonnes pour la santé. Riche en antioxydants, elle est également connue pour ses vertus antispasmodique (favorisant ainsi la digestion), antivirale et antiseptique. Avec cette étude américaine, viennent s’ajouter à la liste des bienfaits de ce produit naturel, ses effets positifs sur la mémoire et la plasticité cérébrale. Comment les chercheurs ont-ils constaté que la cannelle pouvait booster nos capacités mnésiques, favoriser l’apprentissage et limiter le déclin cognitif ?

Pour étudier l’impact potentiel de la cannelle sur le cerveau, les chercheurs ...

Et si votre bâillement en disait long sur votre cerveau ?

Sept secondes. C’est la durée moyenne d’un bâillement chez l’homme. Certes, il y a fort à parier que peu d’entre vous ont eu l’idée de se chronométrer pendant cette « activité », mais après avoir lu cet article, sans doute aurez-vous envie de le faire … En effet, des chercheurs du Département de psychologie de l’Université d’Oneonta (New-York) ont eu cette idée saugrenue de comparer la durée du bâillement chez divers mammifères. Et ils ont établi un lien étonnant avec le cerveau. Lequel ?

Une ouverture puissante de la mâchoire avec inspiration, une brève période de contraction musculaire maximale et une fermeture passive de la mâchoire avec ...

Comment mieux comprendre les TOC grâce aux primates ?

Vérifier que la porte d’entrée est bien fermée, s’assurer qu’on a bien son portable dans son sac à main, « checker » ses clefs de voiture dans sa poche, re-vérifier la porte d’entrée… Autant de mini-contrôles quotidiens auxquels nous ne prêtons même plus attention, mais que des chercheurs français de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm) ont cherché à expliquer en étudiant le cerveau de primates. Quels sont les mécanismes cérébraux mis en œuvre lors de ces mini-vérifications ?

Pour les besoins de l’étude, parue dans la revue Nature Communications, un groupe de chercheurs de l’Institut Cellule Souche et ...

Les souvenirs flashes : un instantané photographique. Que faisiez-vous le 11 septembre 2001 ?

Dans notre dernier billet, nous évoquions le mythe de la mémoire photographique. On ne peut nier que des souvenirs s’imposent parfois comme une évidence visuelle, un flash brutal, une image photographique de la scène. C’est ce que ressentit par exemple Marcel Proust : « Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c’était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. »

En fait, il existe bien une sorte de mémoire ...

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.