Des corbeaux pour ramasser les mégots ?

Maître Corbeau sur un arbre perché, tenait en son bec … non pas un fromage, mais un mégot ! A travers cet article, nous allons en quelque sorte revisiter la fable de La Fontaine. Nous avons déjà eu l’occasion de mettre en lumière l’intelligence du corbeau, notamment ses facultés de planification. Figurez-vous que depuis le 13 août 2018, au Parc du Puy du Fou (France), 6 de ces volatiles ramassent les mégots de cigarettes et autres détritus laissés par les visiteurs. Comment est-ce possible ?

De précédentes recherches sur les corbeaux ont démontré qu’ils étaient capables de fabriquer et d’utiliser des outils pour se procurer de la nourriture ou encore qu’ils étaient rancuniers, parce qu’ils pouvaient se souvenir d’un humain qui les avait dupés (toujours à propos de nourriture !). Sur certains points, ils possèdent même des capacités cognitives aussi élaborées que celles des grands singes.

Christophe Gaborit est responsable de la fauconnerie et du dressage des rapaces au parc du Puy du Fou. Depuis les années 2000, il a entrepris d’éduquer des corbeaux freux (corvus frugilegus) pour ramasser les déchets. Le principe est le suivant : le corvidé dépose tout d’abord une ordure dans une sorte de double-tiroir et en récompense, il obtient des graines. La répétition de cet apprentissage conditionné a porté ses fruits, puisque les corbeaux (deux pour cette première formation) ont réussi à faire l’association entre le nettoyage et la nourriture en retour. Le maître fauconnier précise toutefois que les oiseaux sont parfois malicieux, puisqu’il leur arrive de le tromper avec des bouts de bois.

Constatant la réussite de sa première session de formation, C. Gaborit a poursuivi avec une brigade de 6 corbillats qui ont rapidement appris (en quelques semaines) le fonctionnement du tiroir « magique ». C’est ainsi que depuis l’été 2018, les visiteurs peuvent apercevoir le ballet des corbeaux sur le parking du parc. Comme le précise le maître fauconnier, cela n’enlève rien au fait qu’il soit intolérable que des détritus parsèment ce lieu.

Notons que cette initiative française est basée sur un processus décrit en 2008 lors d’une Conférence TED par Joshua Klein. Ce jeune californien y présentait son distributeur automatique expérimental pour corbeaux, qui déjà en échange de déchets se voyaient offrir de la nourriture. Une start-up néerlandaise (Crowded Cities) s’est même spécialisée dans le ramassage des mégots de cigarettes le long des routes.

Souhaitons que dans un proche avenir, ces oiseaux utilisés pour réparer les incivilités des hommes, n’aient plus de travail…
Source : https://cdn2.hubspot.net/hubfs/2058273/News_MyHn/NL2_1810_art2-1.jpg

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.