Actualité scientifique

Faut-il noyer les animaux de compagnie ?

Le Billet du Neurologue - Dr Bernard CROISILE

Nous sommes tous convaincus de l’intérêt d’un animal de compagnie. Habituellement un chat ou chien, parfois un canari, un hamster ou des poissons rouges, plus rarement un python ou des mygales, à tout âge nous les adorons pour leur affection, leur fidélité, leur présence bienveillante.

Les bienfaits d’un animal de compagnie sont soulignés depuis longtemps chez les seniors. Intuitivement il n’est pas besoin de preuves scientifiques pour s’en convaincre. Quoique…



Chez les seniors, l’animal de compagnie est une raison d’être

A côté du plaisir de leur compagnie, ...

Les abeilles comprennent-elles le " zéro " ?

Décidément, les apiculteurs font bien de dénoncer depuis des années les produits neurotoxiques qui menacent les abeilles de disparition. Outre leur rôle crucial dans la pollinisation, elles représentent un formidable sujet de recherche sur la cognition animale. Une équipe de chercheurs franco-australienne a étudié chez cet insecte la compréhension du concept de zéro. Plus largement, il s’agissait de répondre à cette question : l’abeille est-elle capable d’abstraction mathématique ?

Selon les auteurs de l’étude, le « zéro » est une compétence mathématique qui n’est pas aisément compréhensible. Ils rappellent d’ailleurs qu’il faut quelques années ...

Le stress impacte-t-il nos capacités cognitives ?

A dose raisonnable, le stress représente un moteur et un moyen de se surpasser. Reste qu’il faut savoir le gérer pour en retirer des bienfaits. A ce sujet, une équipe de chercheurs de l’Université d’Etat de Pennsylvanie (Etats-Unis) s’est penchée sur les effets du stress anticipé sur la cognition. Concrètement, les scientifiques ont mesuré si le fait de stresser dès le réveil sur ce qui « risque » de nous arriver dans la journée impactait les capacités cognitives.

Le syndrome général d’adaptation ou SGA (le nom scientifique du stress), a été clairement mis en évidence vers 1936 par le Professeur Hans Selye. Selon cet endocrinologue, le SGA est un « ...

A quelles émotions humaines le chien est-il le plus sensible ?

A notre contact, les chiens ont développé des compétences sociocognitives qui leur permettent de communiquer avec nous. Ils sont par exemple capables de distinguer différentes émotions sur nos visages. Une récente étude, menée à l’Université de Bari (Italie), a essayé de déterminer si les chiens étaient plus « sensibles » à certaines d’entre elles. Sont-ils plus « réceptifs » à un visage qui manifeste la peur, la surprise, la colère ou la tristesse ? Découvrez l’expérience mise en place.

Les recherches ont déjà montré que les canidés traitent les visages humains de la même façon que nous pouvons le faire, c’est-à-dire en analysant les traits ...

Se sentir jeune est-il bénéfique pour le cerveau ?

Nous vieillissons toutes et tous. Certes. Mais chacune et chacun perçoit les années qui passent de manière très différente. Par exemple, faites-vous partie de ces personnes qui se sentent plus jeunes que leur âge ? Dans ce cas, ce « rajeunissement » que vous ressentez pourrait avoir un effet bénéfique sur le cerveau. Une étude sud-coréenne vient en effet pour la première fois de mettre en lumière un lien entre l’âge subjectif et le vieillissement cérébral. Se sentir plus jeune qu’on ne l’est est-il bénéfique pour la santé cognitive ?

Pourquoi certaines personnes se sentent-elles plus jeunes ou plus âgées que leur âge réel ? Voici la question ...

Si je n’étais pas un spécialiste de la mémoire…

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE, Août 2018

L’été apporte son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles, de bons moments et d’instants moins plaisants. Il arrive également que le sort s’acharne sur moi, et si je n’étais spécialiste de la mémoire, je m’inquièterais légitimement.

Un été éprouvant
Voilà quelques-uns des oublis que j’ai subis ces dernières semaines :
- J’ai oublié un livre dans une navette d’aéroport ;
- Je suis rentré par inadvertance dans les toilettes Femmes d’un musée, or la propreté des lieux ne m’a pas révélé mon erreur puisqu’en Bavière, les toilettes ...

Les liens sociaux : une des clefs de notre santé cognitive ?

Disposer d’un large réseau social ferait partie des facteurs qui pourraient avoir des effets positifs sur notre cerveau. Reste que les vertus d’un maintien, voire d’un enrichissement des relations sociales, n’a pas fait l’objet de nombreuses recherches. Mais en voici une qui s’intéresse justement à ces liens entre santé cognitive et réseau social. Et même si elle concerne les souris, pour nous, humains, elle nous apporte des informations intéressantes sur l’une des possibles clefs de notre santé cognitive.

Chez les animaux, très peu d’études se sont intéressées aux potentiels effets neuroprotecteurs du réseau social. Du reste, les rares recherches ...

Les animaux peuvent-ils rejouer mentalement des événements passés ?

C’est la fin de la journée : vous allez rentrer chez vous mais au moment d’ouvrir votre porte d’entrée, vous ne retrouvez plus vos clefs ! Pas de panique, grâce à votre mémoire épisodique, vous allez pouvoir vous rappeler tous les événements spécifiques que vous avez vécus aujourd’hui. Et en remontant le fil du temps, vous finirez par retrouver vos clefs et rentrer chez vous. Nous, humains, sommes en effet capables de rejouer des épisodes de vie passés. Mais qu’en est-il des animaux ? Une recherche vient de révéler que les rats auraient aussi cette capacité.

Comme vous le savez, il n’y a pas une mémoire mais des mémoires et parmi celles-ci, la ...

Le déremboursement des traitements anti-Alzheimer : un scandale sanitaire !

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE - Juillet 2018

Début juin, les patients atteints de maladie d’Alzheimer et leurs familles, les médecins et tous les soignants regroupés autour de cette terrible maladie ont appris que le ministère de la Santé déremboursait à partir du 1er Août 2018 les quatre médicaments (Aricept®, Réminyl®, Exelon®, Ebixa®) ayant eu une Autorisation de Mise sur la Marché contre la maladie d’Alzheimer. Le motif invoqué était leur inefficacité et leur dangerosité. Alors que certains d’entre eux sont commercialisés depuis 20 ans, dans le monde entier, chez des millions de patients, après des dizaines d’articles ...

Et si notre cerveau s'apparentait à une colonie d'abeilles ?

Outre l’absolue nécessité de les protéger parce qu’elles jouent un rôle fondamental dans la pollinisation (indispensable à la survie de nombreuses espèces végétales et animales), les abeilles peuvent nous en apprendre beaucoup sur le fonctionnement de notre cerveau. Une équipe de recherche de Sheffield a étudié leur comportement et a découvert des analogies avec la manière dont nos neurones interagissent lors d’une prise de décision. Pourquoi une colonie d’abeilles peut-elle s’apparenter au cerveau humain ?

Une colonie d’abeilles mellifères fonctionne comme un ensemble homogène et chacun de ses membres ne peut survivre par lui-même. C’est cette ...

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.