La sincérité est-elle une affaire de rapidité ?

« Pour bien mentir, il faut beaucoup de sincérité » écrit Jean Giono dans Jean Le Bleu paru en 1932 (que Marcel Pagnol adaptera ensuite en film, La femme du boulanger, en 1938). Outre cette « sincérité » que l’on peut mettre dans son mensonge, une étude vient de mettre en avant que pour être cru, il fallait aussi être très rapide. Une équipe de recherche franco-anglo-américaine a en effet testé le taux de crédibilité d’une réponse à une question en fonction du temps que nous pouvons mettre pour y répondre…

Chacun de nous a menti au moins une fois dans sa vie. Ce constat étant posé, intéressons-nous maintenant à la manière dont nous pouvons percevoir qu’une personne ment. Les spécialistes de la communication non verbale pourraient notamment nous apporter des informations fort intéressantes sur ce point : mouvement des yeux, gestes parasites, rougeurs, transpiration, etc. Mais c’est sur un tout autre élément que l’équipe de recherche menée par Ignazio Ziano (Professeur assistant à Grenoble Ecole de Management) s’est focalisé : « L'évaluation de la sincérité des autres est une partie omniprésente et importante des interactions sociales […] Nos recherches montrent que la vitesse de réponse est un indice important sur lequel les gens fondent leurs inférences de sincérité. »

Les scientifiques ont mené une série de 14 expériences impliquant au total 7565 sujets américains, britanniques et français. Pour résumer celles-ci, les participants ont écouté un extrait audio, visionné une vidéo ou lu le récit d’une personne qui répondait à une question banale comme « Avez-vous aimé le gâteau de votre ami ? » ou plus « embêtante » comme « Avez-vous volé de l’argent ? » ou « Avez-vous déjà tué quelqu’un ? ». Les temps de réponse étaient variables, d’instantanés à 10 secondes (délai maximal). Les chercheurs demandaient ensuite aux participants d’évaluer la sincérité de la réponse entendue, vue ou lue, sur une échelle classique.

Dans toutes les expériences, les résultats indiquent que la vitesse de réponse est un indice important sur lesquels les participants se sont fondés pour évaluer la plus ou moins grande sincérité de la réponse. En effet, comme l’indiquent les auteurs : « la majorité des participants ont jugé systématiquement les réponses plus lentes comme moins sincères pour une gamme de scénarios allant des conversations quotidiennes anodines aux situations à enjeux élevés tels que les interrogatoires de la police. » L’hypothèse émise par les auteurs de la présente étude (publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology) est que les réponses plus lentes seraient perçues comme le résultat de la suppression par le répondeur d’une pensée automatique et véridique, ainsi que du temps de fabrication du mensonge. Ainsi, dans l’inconscient collectif, mentir, ça prend du temps ! Néanmoins, quelques conditions viennent nuancer ce jugement de sincérité accolé à la vitesse de réponse. Ainsi, comme le précisent les scientifiques, si la réponse est socialement indésirable (par exemple, admettre avoir volé) ou si elle peut être attribuée à un effort mental (par exemple, se souvenir d’un fait qui s’est passé il y a plusieurs années) l’effet du retard de réponse sur le niveau de sincérité perçue est moindre.

Si les résultats de cette expérience peuvent avoir des implications diverses, I. Ziano insiste bien sur l’extrême prudence à avoir dans l’interprétation des délais de réponses dans des cadres formels (entretien d’embauche, audiences lors de procès, etc.), dans la mesure où cela pourrait induire en erreur, et pénaliser des personnes qui aiment prendre leur temps pour répondre, sans compter la prise en compte de bien d’autres paramètres et notamment le stress.
Source : Ziano, I., & Wang, D. (2021). « Slow lies: Response delays promote perceptions of insincerity », in Journal of Personality and Social Psychology. Fév 2021 // Site de l' American Psychological Association : Answer quickly to be believed - https://www.apa.org/news/press/releases/2021/02/answer-quickly

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*

Saisissez les caractères situés dans l'image ci-dessous

Reload security image
Captcha image
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.