Quels sont les effets de l'hypnose sur le cerveau ?

Fermez les yeux, vous n’entendez que ma voix et seulement ma voix … A côté de ses aspects « divertissements », spectaculaires et souvent drôles (et tout aussi effrayants), il est nécessaire de rappeler que l’hypnose est aussi un moyen médical utilisé pour réduire une douleur ou encore guérir des phobies. Mais l’hypnose reste une énigme. Une étude parue dans la revue britannique Cerebral Cortex perce néanmoins une partie du mystère. Alors, que se passe-t-il dans un cerveau hypnotisé ?

Pour leur étude, des chercheurs de l’Université de Stanford (Etats-Unis) ont, dans un premier temps, fait passer des tests à 545 étudiants, et, dans un second temps, en ont sélectionné 57. Parmi ceux-ci, 36 ont été considérés comme très hypnotisables, tandis que les autres (n=21) ont été classés comme hermétiques et insensibles à l’hypnose. Selon David Spiegel, psychologue, co-auteur de l’article : « en général, les personnes hypnotisables ont tendance à être moins conscient de soi, à faire davantage confiance aux autres et à plus utiliser leur imagination ». Les sujets hypnotisables ont ensuite été guidés de deux façons : dans une procédure, on leur a demandé d’imaginer un temps où ils se sentaient heureux ; et dans une autre, ils ont été invités à se représenter en vacances. Afin d’étudier l’activité du cerveau sous hypnose, les chercheurs ont utilisé l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Qu’ont-ils constaté ?

Lorsque les participants hypnotisables sont sous hypnose, l’activité de certaines régions cérébrales est réduite (particulièrement celles du cortex cingulaire dorsal antérieur). Celles-ci nous aident habituellement à reconnaître notre milieu environnant, en décidant des éléments qu’il faut ignorer et ceux auxquels il faut être attentif. Ainsi, ce qu’une personne sous hypnose voit est très détaillé ; en revanche, elle voit moins ce qu’il y a autour d’elle (comme dans des jumelles). Par conséquent, sous hypnose, nous serions capables de nous focaliser sur une seule tâche en particulier sans nous soucier de l’environnement extérieur.

Les chercheurs indiquent que l’hypnose pourrait permettre de mieux diriger son attention et de mieux contrôler l’inhibition. Selon eux, les réseaux associés à la communication entre le corps et l’esprit seraient également plus connectés que dans un état non hypnotique. Si cette visualisation des effets de l’hypnose sur le cerveau mérite d’être élargie à une plus grande cohorte, cette étude suggère déjà que l’hypnose pourrait aider des personnes à mieux maîtriser leurs réactions physiques face à des pensées et des facteurs de stress.
Source : Jiang H, P. White M., D. Greicius M., C. Waelde L., Spiegel D., « Brain activity and functional connectivity associated with hypnosis », in Cerebral Cortex, juin 2016.

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.