La mémoire de travail dépend-elle du sommeil et de l’humeur ?

Retenir une adresse mail le temps de la noter, garder le fil d’une conversation ou encore se souvenir du début d’une phrase lorsqu’on arrive à la fin de sa lecture. C’est grâce à la mémoire de travail que cela est possible. A son sujet, une récente étude menée par une équipe de psychologues, vient de mettre en avant de fortes associations entre son fonctionnement et le sommeil, l’humeur et l’âge. Qu’en est-il des effets de ces trois facteurs sur la mémoire de travail ?

Intégrée dans la mémoire à court terme, la mémoire de travail permet le stockage, le maintien temporaire et la manipulation des informations utiles à la réalisation de tâches cognitives, telles que le raisonnement ou la compréhension. Pour de nombreuses fonctions cognitives (langage, planification d’actions, etc.), elle joue donc un rôle primordial. Des recherches ont déjà établi un lien entre chacun des facteurs listés plus haut (c’est-à-dire, l’âge, le sommeil et l’humeur) et la fonction globale de la mémoire de travail. Mais celle-ci, dirigée par Weiwei Zhang, professeur de psychologie à l’Université de Californie (à Riverside, Etats-Unis), a pour spécificité de s’intéresser, pour la première fois, à la façon dont ces facteurs sont associés à la qualité et à la quantité de la mémoire.

Les scientifiques ont ainsi réalisé une double étude. Dans la première, ils ont convié 110 étudiants pour des mesures autodéclarées (recueillies à l’aide de questionnaires) sur leur qualité de sommeil et leur humeur (dépressive ou non). Dans la seconde étude, ce sont 31 sujets âgés de 21 à 77 ans qui ont été recrutés. Dans les deux protocoles, la mémoire de travail de chacun des participants a été évaluée à l’aide d’une tâche de rappel à court terme. Les chercheurs ont alors mesuré à la fois la quantité d’informations conservées (aspect quantitatif) et la précision de celles-ci (aspect qualitatif).

Les résultats de la première étude tendent à démontrer qu’une mauvaise qualité de sommeil et une humeur dépressive pourrait entrainer, de manière indépendante, une réduction des capacités en mémoire de travail, sur son versant quantitatif. La seconde étude confirme cette tendance et indique que l’âge pourrait être négativement corrélé au versant qualitatif. En d’autres termes, plus nous vieillissons, moins notre mémoire de travail est précise. De ce point de vue, les chercheurs sont les premiers à isoler les effets de l’âge, du sommeil et de l’humeur sur la quantité et la qualité de la mémoire de travail. Les résultats de cette étude, publiée dans le Journal of the International Neuropsychological Society, démontrent les effets dissociables de ces trois facteurs et soulignent également l’importance d’évaluer différents aspects de la mémoire de travail (quantitatif et qualitatif). Ils pourraient enfin aider à la mise en place d’interventions et de traitements pour lutter contre l’impact négatif de ces facteurs.

En attendant la poursuite des investigations, le professeur Zhang indique que : « pour que l’esprit fonctionne au mieux, il est important que les personnes âgées s’assurent de bien dormir et de rester de bonne humeur ! ».
Source : Weizhen Xie, Anne Berry, Cindy Lustig, Patricia Deldin, Weiwei Zhang. « Poor Sleep Quality and Compromised Visual Working Memory Capacity », in Journal of the International Neuropsychological Society, avril 2019 // Site de l’Université de Californie : Good sleep quality and good mood lead to good working memory with age. https://news.ucr.edu/articles/2019/05/10/good-sleep-quality-and-good-mood-lead-good-working-memory-age

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.