Notre tenue vestimentaire influence notre façon de penser

Chaque matin c'est la routine quotidienne, nos habitudes s'enchaînent les unes après les autres, on déjeune, on s'habille, on s'apprête. Tout ça sans réfléchir. On ne pense pas parce qu'on ne se figure pas l'impact qu'a notre code vestimentaire sur notre mental. Et pourtant, des psychologues l'affirment, notre façon de nous habiller ne change pas seulement la façon dont les autres nous perçoivent, elle impacte aussi directement notre propre perception de nous-mêmes. L'habit ne fait pas le moine, dit-on… mais il nous fait penser comme lui.

Nous sommes résolument influençables par de nombreux facteurs. Par des propos tenus par des proches, des professeurs, des inconnus même. Par des messages publicitaires, des films ou des livres. Mais l'auriez-vous seulement envisagé ? Notre façon de penser modulée par nos propres vêtements ! C'est une étude américaine qui l'a démontré, dont les travaux ont été publiés dans la revue Social Psychological and Personality Science, et menée par deux équipes, l'une provenant de la Colombia University, à New York, l'autre de la California State University, en Californie. L'objectif ici, c'est tester l'influence d'une tenue très formelle, en costume par exemple, sur la façon dont le cerveau traite l'information. Le cerveau perçoit en effet, grâce à ses systèmes sensitifs, toutes sortes d'informations en provenance de son environnement, qu'il analyse et intègre ensuite à ses connaissances. Plus précisément, les chercheurs ont voulu savoir si porter une tenue formelle nous incite à avoir un traitement cognitif abstrait, en opposition au traitement cognitif concret. Lorsque le cerveau analyse les informations reçues selon le mode de traitement abstrait, il encode ces informations sous forme de représentations globales. A l'inverse, dans un mode de traitement concret, le cerveau fait appel à des représentations mentales plus étroites et sous-jacentes aux représentations globales.

L'expérience a donc consisté à déterminer le type de traitement cognitif, abstrait ou concret, d'étudiants volontaires à qui il a été demandé de porter la tenue la plus appropriée pour un entretien d'embauche ou la plus appropriée à porter en classe. Une fois habillés, ils ont répondu à une batterie de tests permettant l'analyse de diverses caractéristiques cognitives. Ils devaient en premier lieu évaluer leur propre style vestimentaire et celui de leurs proches sur une échelle allant de « très peu formel » à « très formel ». A partir d'une description d'un comportement, ils devaient également associer différentes définitions pour identifier le comportement décrit et déterminer ensuite laquelle correspond le mieux. Aussi, ils ont dû se représenter la distance sociale et le sentiment de pouvoir qu'apportent certains styles vestimentaires.

En résultat, les chercheurs ont constaté que les étudiants portant une tenue formelle ont bien eu un mode de pensée plus abstrait que ceux habillés de façon plus décontractée. Porter ce type de tenue a également accentué le sentiment de pouvoir chez ces étudiants.

« Peu importe que vous portiez des tenues formelles souvent ou non, si tel est le cas alors vous êtes vraisemblablement dans un contexte qui n'est pas dans le cadre intime, confortable et socialement proche du contexte sans code vestimentaire. » C'est ce qu'affirme Michael Slepian, co-auteur de l'étude et professeur de management avant d'ajouter « Ainsi, si vous portez des tenues formelles tous les jours sur votre lieu de travail ou seulement pour les mariages, je prédis que nous trouverions une influence similaire, car cette tenue vous paraîtrait formelle dans les deux situations. »

Toutefois, il ajoute que cet effet s'accentuera si ce type de style vestimentaire est réservé aux occasions les plus formelles.

En conclusion, notre tenue vestimentaire influence notre système cognitif et en particulier le mode de traitement cognitif qui nous permet d'interpréter les objets, les personnes et les situations qui nous entourent.
Source : Slepian M.L., Ferber S.N., Gold J.M., Rutchick A.M. The Cognitive Consequences of Formal Clothing. Soc Psychol Personal Sci. 2015 March 31 doi:10.1177/1948550615579462

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*

Saisissez les caractères situés dans l'image ci-dessous

Reload security image
Captcha image
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.