Actualité scientifique

Des savoirs historiques aux Fake News

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE, Juin 2019
Le site d’Histoire de la Fondation Napoléon a publié un très intéressant article de François Houdecek (18 avril 2019) intitulé « C’était mieux avant ? Les connaissances historiques des conscrits de 1870 » rapportant les résultats d’une enquête réalisée sur les connaissances historiques de 135 conscrits des classes 1903 à 1906. Les réponses sont édifiantes !
Jeanne d’Arc : « C’est une reine de France brûlée par les Prussiens en 1870 » ; « Napoléon a été fait prisonnier par les Anglais au pont de Montereau » ; Austerlitz « fut un ambassadeur » ; Victor Hugo « inventa le ...

Les guêpes ont-elles l’esprit de déduction ?

Mickaël est plus petit que Sébastien et Sébastien est plus petit que Josselin, donc Mickaël est plus petit que Josselin. Dès 4-5 ans, les enfants sont capables de parvenir à cette conclusion en réalisant ce qu’on appelle une inférence transitive. Ce raisonnement logique a également été démontré chez les animaux vertébrés (singes, rats, oiseaux, poissons). Pour la première fois, une étude vient de mettre en lumière cette capacité de déduction chez un invertébré : la guêpe poliste. On vous raconte comment.

Comme le rappellent les auteurs de la recherche, les espèces animales ayant un comportement social complexe semblent les plus aptes à élaborer des ...

Une synthèse vocale branchée sur le cerveau, c’est possible ?

Vous connaissez certainement le feu astrophysicien Stephen Hawking. En raison de sa pathologie, il ne pouvait pas « parler », mais il pouvait communiquer grâce à un dispositif qui lui permettait de composer des mots, lettre par lettre, grâce aux mouvements des yeux et de la tête. Une nouvelle recherche met en lumière une technologie plus rapide avec une synthèse vocale qui se rapprocherait du débit naturel de la parole. Comment fonctionne ce qu’on pourrait appeler ce « décodeur cérébral » ?

Nous n’en sommes sans doute pas conscients, mais parler requiert une coordination et un contrôle multidimensionnel très précis des muscles articulateurs du canal vocal. Ce ...

Une zone du cerveau dédiée aux Pokémon ?

Une étude scientifique sur les Pokémon ? Vous n’êtes pas les seuls à faire preuve de scepticisme face à cette annonce, puisque Jesse Gomez, initiateur du projet, a lui-aussi eu du mal à convaincre ses collègues. Selon ce neuroanatomiste, une région du cerveau pourrait être dédiée à la reconnaissance des centaines de personnages Pokémon. Découvrez pourquoi cette recherche incongrue nous en apprend plus sur le fonctionnement de notre cortex visuel.

Depuis la fin des années 90, le succès des jeux vidéo Pokémon ne se dément pas. Ils sont très populaires encore aujourd’hui. Jesse Gomez, principal auteur de l’étude, en est lui-même un adepte : « J’y ai ...

Les mots croisés et les sudoku pourraient-ils optimiser notre santé cognitive ?

Chères lectrices, chers lecteurs, je suis persuadé que parmi vous se trouvent des amateurs de mots croisés ou de sudoku, et même des deux ! Une récente étude, la plus grande réalisée à ce jour, vient de dévoiler à travers deux articles parus dans l’International Journal of Geriatric Psychiatry, les possibles effets positifs de ces activités de réflexion sur les fonctions cognitives des seniors. L’occasion pour les non amateurs de grilles de lettres ou de chiffres de s’y mettre ?

Plus de 19000 ! Voilà le nombre impressionnant de participants sur lequel repose l’étude qui va vous être présentée ici. Toutes ces personnes de plus de 50 ans se sont ...

" Vous reprendrez bien une petite gélule ? "

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE, Mai 2019

Toute situation de santé génère des héros et des charlatans. Les séries télévisées, véritable miroir sociétal, sont remplies de héros qu’ils soient médecins, soignants, policiers ou pompiers. Paradoxalement, dans ce qu’on appelle la « vraie vie », ces professions sont de plus en plus critiquées, attaquées sur leur intégrité, voire agressées physiquement : les médecins sont de plus en plus frappés aux Urgences ou dans leurs cabinets (1 126 incidents recensés en 2018), on caillasse allègrement les forces de l’ordre et même les pompiers n’échappent pas à des actes violents. Les ...

Notre cerveau nous rendrait-il naturellement égocentrique ?

Au cours d’une soirée, alors que vous êtes en pleine conversation avec des convives, vous vous retournez subitement, parce que vous venez d’entendre votre (pré)nom. Ce détournement de votre attention est bien connu. En effet, nous nous intéressons prioritairement aux stimuli personnels ; c’est ce qu’on appelle le « biais auto-référentiel ». Partant de ce constat, une étude a voulu tester si un phénomène semblable se passait dans notre tête. L’occasion de découvrir si notre cerveau ne nous rendrait pas naturellement centrés sur nous-mêmes…

Co-auteur de l’étude, Tobias Egner, professeur agrégé au Département de psychologie et neurosciences ...

Sommes-nous équipés d’une boussole intégrée ?

Que les oiseaux migrateurs ou encore les tortues de mer possèdent un sens géomagnétique qui vienne soutenir leur sens de l’orientation est un fait établi. Cette modalité sensorielle a d’ailleurs été étudiée chez les animaux vertébrés et même chez certains invertébrés (comme les abeilles ou les homards). Longtemps théorisée chez l’Homme, la magnétoréception, n’avait jamais encore été réellement démontrée. Mais une récente étude vient de révéler que notre cerveau pourrait être équipé d’une boussole intégrée…

Pour les animaux migrateurs, la magnétoréception, c’est-à-dire leur capacité à détecter le champ magnétique terrestre, leur ...

Les sports d’équipe auraient-ils un effet antidépresseur ?

Dans plusieurs de nos billets, nous avons loué les vertus pour notre santé cognitive de la pratique régulière d’une activité physique. Cette nouvelle recherche réalisée à l’Université Washington à Saint-Louis met en avant, chez les jeunes garçons, le lien possible entre leur participation à des sports d’équipe et la diminution des symptômes dépressifs chez eux. Mais pourquoi les sports collectifs auraient-ils un impact positif sur l’humeur des garçons ?

Sur la page internet qui lui est consacrée (sur le site de l’Université Washington à Saint-Louis), on apprend que Lisa Gorham, co-auteure de l’étude, est férue de sport ; elle pratique le ...

Oublier serait-il plus difficile que se souvenir ?

Dans une proportion plus ou moins grande, nous avons tous des souvenirs que nous souhaiterions voir disparaître. Et c’est avec plus ou moins de succès que nous essayons de les effacer de notre mémoire. Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université du Texas (Austin, Etats-Unis), cette volonté d’oublier quelque chose pourrait requérir davantage d’effort mental que d’essayer de s’en rappeler. Comment sont-ils parvenus à cette découverte ?

Nos souvenirs ne sont pas statiques ; ce sont des constructions dynamiques de notre cerveau qui sont, de façon régulière, actualisées et réorganisées en fonction de nos expériences de vie. Nous nous rappelons ...

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.