Actualité scientifique

Voulez-vous être de mes amis ?

Le Billet du Neurologue Dr Bernard CROISILE
Comme vous l’avez souvent lu sous ma plume, je prône le Carré d’As de la prévention de la maladie d’Alzheimer : régime méditerranéen, dépistage et traitement des facteurs de risque vasculaire, exercice physique et entretien cognitif. La stimulation cognitive est facile, elle résulte d’un travail cognitif régulier et varié, dont l’activité professionnelle et les loisirs sont les deux fleurons. Récemment, l’importance du réseau amical a été soulignée par une équipe de chercheur : les amis, ça stimule.

Savez-vous que depuis 2011, le 30 juillet est la Journée internationale de l'amitié ? ...

De l’ail pour préserver la mémoire ?

Tant pis pour l’haleine ! Une récente étude vient de mettre en évidence les possibles bienfaits de l’ail sur la mémoire. Les chercheurs de l’Université de Louisville ont expérimenté les effets positifs de cette plante sur la flore intestinale et les conséquences sur la santé cognitive, notamment la mémoire. Pour le moment, cela ne concerne que les souris, mais les scientifiques suggèrent déjà que l’ail pourrait être efficace pour lutter contre le « vieillissement » de la mémoire chez les humains. Explications.

Les neurosciences, associées à la microbiologie, ont montré qu’une communication permanente entre notre intestin et notre cerveau était ...

L’optimisme : une des clefs de la longévité ?

Si vous faites partie de celles et ceux qui ont plutôt tendance à voir le verre à moitié vide, plutôt qu’à moitié plein, la lecture de ce billet pourrait vous faire changer de « philosophie »… Grâce à des données recueillies auprès de plus de 70 000 personnes, une équipe de chercheurs, majoritairement de l’Ecole de médecine de l’Université de Boston (Etats-Unis), ont mis en lumière le rôle que pourrait jouer l’optimisme dans l’espérance de vie.

Les travaux sur la longévité exceptionnelle ont jusqu’à présent souvent porté sur les facteurs biomédicaux, alors que l’influence positive des facteurs psychosociaux sur un vieillissement en bonne ...

Des efforts physiques brefs mais intenses améliorent-ils les fonctions cérébrales ?

La plupart des études sur les effets bénéfiques de l’activité physique pour le cerveau se sont concentrées sur des exercices soutenus et réguliers. Une recherche récente menée à l’Université de la Santé et des Sciences de l’Oregon à Portland (Etats-Unis) a choisi de se pencher sur des exercices moins longs et plus intenses qui pourraient eux-aussi être positifs. Et si de brefs efforts physiques pouvaient déjà améliorer notre santé cognitive ?

Diverses publications scientifiques ont fait état des bienfaits de l’exercice physique sur l’activité neuronale, avec notamment l’amélioration de l’apprentissage et de la mémoire, grâce à des modifications ...

Sur le plan cognitif, les singes sont-ils plus souples que nous ?

« Nous sommes une espèce unique et nous sommes exceptionnellement différents de toutes les autres créatures de la planète […] Mais nous sommes aussi parfois très bêtes. » Pourquoi donc Julia Watzek, principale auteure de l’étude qui va vous être dévoilée dans ce billet, déclare-t-elle cela ? Publiée dans Scientific Reports, sa recherche tend à démontrer que les humains n’envisagent pas toujours de solutions alternatives pour résoudre efficacement un problème … à la différence des singes. On vous explique pourquoi.

Dans un environnement prévisible, nous appliquons des stratégies (élaborées grâce à nos expériences passées) qui nous ...

La Nudge Theory : quand la cognition aide l’économie

Le Billet du Neurologue - Dr Bernard CROISILE

Il a été démontré que de petits changements d’un contexte exercent une grande influence sur l’architecture de nos choix, car pour faire pencher la balance du bon côté, une motivation interne vaut mieux qu’une contrainte externe.

Tomates jaunes contre tomates rouges
Cet été, j’ai lu un livre très drôle relatant les déboires de l’éditeur Michael Korda lors de son installation et de sa vie à la campagne dans le Dutchess County au nord de New York. Korda raconte l’anecdote suivante : un vendeur de tomates avait remarqué qu’au même prix, personne n’achetait ses ...

Une partie de cache-cache avec des rats, ça vous dit ?

« Il y a toutes ces vidéos sur YouTube de propriétaires d’animaux de compagnie qui disent que leurs animaux adorent faire ça. » C’est ainsi que l’idée d’apprendre aux rats à jouer à cache-cache a germé dans le cerveau du neuroscientifique Michael Brecht, du Bernstein Center Computational Neuroscience et de l’Université d’Humboldt à Berlin. Découvrez alors en quoi cette étude, à la fois saugrenue et fascinante, a pu mettre en lumière les capacités cognitives des rats.

Pour concrétiser leur souhait d’étudier les comportements de ces rongeurs au cours d’une activité ludique, les chercheurs ont transformé leur laboratoire en salle de jeu. ...

Les rires enregistrés sont-ils réellement efficaces ?

Pourquoi un smartphone a-t-il besoin de lunettes ? Parce qu’il a perdu tous ses contacts ! [Rires … ou pas]. C’est l’une des 40 blagues du même calibre utilisées dans le cadre d’une étude sur l’efficacité des rires factices enregistrés. Sachez que si vous n’avez pas ri à cette blague du début, peut-être en aurait-il été autrement si elle avait été suivie d’un rire en boîte. Récit d’une recherche plus sérieuse qu’elle n’y paraît sur la sensibilité à l’humour, notamment chez les autistes.

Comme le rappellent les auteurs de l’étude, à l’origine, les rires enregistrés (en direct ou préenregistrés) ont été introduits pour « ...

Le thé est-il bon pour le cerveau ?

Thé ou café ? A la lecture de cet article, c’est peut-être sur la première boisson que notre choix devrait se porter … La présente étude menée par des chercheurs chinois et britanniques rend compte, pour la première fois, grâce à des données d’imagerie cérébrale, des effets du thé sur le cerveau, en particulier pour les connexions interrégionales. Consommer régulièrement du thé aurait-il des vertus sur le plan cognitif ?

Comme le soulignent les auteurs dans le préambule de leur article (paru dans la revue Aging), des études antérieures ont déjà mis en avant le fait que la consommation de thé pouvait être bénéfique pour la santé, notamment ...

Bientôt une "note neuronale" pour les élèves ?

De manière traditionnelle, le niveau de connaissances d’une personne s’évalue à l’aide de divers tests écrits ou oraux. Mais imaginez qu’un enseignant puisse déterminer autrement dans quel mesure un étudiant a compris le concept qu’il lui présente. Comment ? En observant son activité cérébrale pour lui attribuer un « score neuronal ». Présentation d’une étude qui affiche l’ambition de révolutionner les méthodes d’enseignement.

Les chercheurs du Dartmouth College (Hanovre, Etats-Unis) et de l’Université d’Harvard (Cambridge, Etats-Unis) sont partis d’une hypothèse simple : lorsqu’un individu acquiert de nouvelles connaissances, celles-ci ...

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.