Actualité scientifique

Nous avons la mémoire courte…

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE

Ce billet s’adresse aux seniors, et je vous laisse placer où vous voulez le curseur de l’âge. On dit qu’une génération efface tout. C’est vrai. Si la grippe espagnole de 1918, responsable de 240 000 morts en France, c’est-à-dire beaucoup moins que nos 3 millions de pertes liées à la Première guerre mondiale, est assez connue car ses 50 à 100 millions de morts pour l’ensemble de l’humanité, ont frappé notre mémoire collective, en revanche, bien qu’elles soient plus proches de nous, peu se souviennent de la grippe asiatique de 1957 (50 000 à 100 000 morts en France), ni de celle de Hong Kong en 1969 ...

Peut-on manipuler les rêves ?

Et si le film Inception n’était bientôt plus de la science-fiction ? Sorti en 2010, ce long métrage réalisé par Christopher Nolan met en scène le personnage de Dom Cobb (interprété par Leonardo Di Caprio), chargé d’implanter une idée dans l’esprit d’un individu pendant qu’il rêve ; cela afin de mettre au point le crime parfait. Nulle intention malveillante dans la présente étude qui relate la mise au point d’un dispositif permettant ce que les scientifiques nomment « l’incubation ciblée de rêves »…

La recherche dirigée par Adam Haar Horowitz (Massachussetts Institute of Technology, MIT) avait pour but de démontrer la possibilité, via un ...

Les mémoires exceptionnelles (partie 5) : chiffres et calcul

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE

Si le psychologue Alfred Binet (1857-1911), inventeur du QI, a étudié les processus cognitifs des joueurs d’échecs dont nous avons parlé dans le billet précédent, il s’est aussi intéressé aux grands calculateurs, en particulier Jacques Inaudi (1867-1950).

Les prodiges de la mémoire des chiffres
Jacques Inaudi a été le premier grand calculateur scientifiquement étudié. Né au Piémont, son don se serait développé au contact des moutons qu’il gardait. Loin de l’endormir, ceci lui a permis d’atteindre une renommée considérable en France où il vécut toute sa ...

Comment le cerveau gère-t-il ses efforts pendant la lecture ?

On sait déjà que la longueur des mots, leur fréquence, ainsi que les erreurs sémantiques et syntaxiques incluses dans des phrases affectent l’activité cérébrale déployée pour la compréhension du langage. Dans la présente étude menée à l’Université d’Helsinki (Finlande), la perspective de la modulation des capacités cognitives allouées au traitement du langage a été étendue au niveau du discours. Comment le cerveau gère-t-il ses efforts lors de la lecture d’un court texte ?

Notre activité cognitive varie beaucoup pendant la lecture. Prenons cet énoncé : « Le chat est un mammifère carnivore, généralement à fourrure. ». Des études de suivi ...

Les nourrissons aiment-ils être imités ?

Chez le nourrisson, l’expérience d’être imité est généralement considérée comme un moteur majeur de sa cognition sociale. Reste que jusqu’à présent, ce « constat » n’était que principalement théorique. La présente étude de l’Université de Lund en Suède avait donc pour objectif d’apporter des preuves concrètes des effets de l’imitation sur l’interaction sociale entre un bébé et un adulte. Les nourrissons aiment-ils qu’on les imite ?

Pour le bébé, les bienfaits théoriques d’être imité ont été très largement exposés. Le fait d’être imité par l’adulte favoriserait chez lui le développement de compétences socio-cognitives, dont la ...

Quel est le potentiel altruiste des bébés ?

Aider une personne, lui donner quelque chose, alors que cela implique un « coût » pour nous-même : c’est ce qu’on appelle un comportement altruiste. Qu’en est-il de cette qualité, lorsqu’il s’agit de partager de la nourriture ? Des chercheurs de l’Institut pour l’Apprentissage et les Sciences du cerveau de l’Université de Washington (I-LABS, Seattle, Etats-Unis) ont mis au point un protocole expérimental afin de savoir si les bébés étaient capables de sacrifier une partie de leur goûter au profit d’un inconnu. L’occasion de voir si l’esprit de donner commence dès le plus jeune âge…

Jusqu’à preuve du contraire, le fait de pouvoir donner de la ...

Les mémoires exceptionnelles (partie 4) : joueurs d’échecs et expertise

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE

Aux échecs, le grand maitre Xavier Tartakover (1887-1956) disait que « La Tactique consiste à savoir ce qu’il faut faire quand il y a quelque chose à faire. La Stratégie consiste à savoir ce qu’il faut faire quand il n’y a rien à faire ! » Nous sommes tous impressionnés par les performances des grands joueurs d’échecs qui peuvent jouer en aveugle, effectuer plusieurs parties simultanément et, bien sûr, pulvériser leurs adversaires en quelques coups inattendus. Plusieurs psychologues, souvent grands joueurs d’échecs eux-mêmes, tels que Groot, Chase, Simon, Gobet et Parker, ont tenté de modéliser le ...

Alors que nous la connaissons, pourquoi n’appliquons-nous pas toujours la meilleure solution ?

De retour du travail, vous êtes dans votre voiture mais un camion en panne ralentit la circulation habituellement fluide. Vous décidez de prendre un itinéraire alternatif qui s’avère payant ; vous êtes même rentré plus tôt que d’habitude ! Le lendemain, emprunterez-vous ce nouvel itinéraire ? Une étude de l’Université de l’Ohio (Etats-Unis) s’est intéressée à notre prise de décision quand il s’agit de choisir entre ce qui a marché la veille et ce qui a toujours fonctionné. L’occasion de soulever cette question : pourquoi ne prenons-nous pas toujours la bonne décision, alors que nous la connaissons ?

Pour étudier « cette tension entre faire ce que ...

Peut-on prédire l’empathie chez une personne ?

« L'empathie est une pierre angulaire de la santé mentale et du bien-être. Elle favorise le comportement social et coopératif par notre souci des autres. Elle nous aide également à déduire et à prédire les sentiments, le comportement et les intentions internes des autres. » C’est ainsi que l’empathie est définie par le Docteur Marco Jacoboni qui, avec ses collègues de l’Université de l’UCLA (Université de Californie à Los Angeles), a cherché à déterminer s’il était possible de la détecter dans le cerveau et de la prédire.

L’empathie repose en partie sur la capacité du cerveau à traiter de manière réflexive, de manière inconsciente, les ...

Les mémoires exceptionnelles (partie 3) : les mémoires encyclopédiques

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE

  Très tôt, l’homme a compris l’avantage d’une mémoire exceptionnelle, et certains individus célèbres ont impressionné leurs contemporains par leurs extraordinaires capacités de mémorisation ou par l’invraisemblable quantité de savoirs accumulés.

Les mémoires encyclopédiques : ceux qui apprennent beaucoup
Thémistocle (528-462 av. J-C), l’homme d’état athénien vainqueur des Perses à Salamine, connaissait le nom de chaque citoyen athénien, ce qui devait représenter quelques milliers de personnes. Cicéron a ...

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.