Actualité scientifique

Le 3ème pouce ou comment notre cerveau peut-il s’adapter à une technologie de "corps augmenté" ?

Si de nombreux scientifiques tentent de mettre au point des technologies pour « réparer les vivants » (pour reprendre le titre un célèbre roman français de M. de Kerangal), d’autres travaillent à l’utilisation de celles-ci pour améliorer le confort des bien-portants, voire pour augmenter les capacités du corps humain (c’est le cas par exemple, pour les exosquelettes). Il y a quelques années, Dani Clode, une designer londonienne a élaboré le « Troisième pouce » (Third Thumb), un doigt robotique supplémentaire. En dehors de tout débat sur le bien-fondé ou non de cette invention, la présente recherche a pour ...

Rien n’est perdu : même à 90 ans, le cerveau crée de nouveaux neurones

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE

Le dogme ancien de la « fixité neuronale » a été balayé il y a quelques années par la découverte du phénomène de neurogénèse. Celle-ci correspond aux mécanismes de formation d’un neurone fonctionnel à partir d’une cellule souche neurale. Si elle est la règle lors du développement chez l’embryon et l’enfant, elle ne s’observe que dans certaines régions cérébrales de l’individu adulte, ce qui n’est déjà pas si mal.

Neurogénèse et plasticité cérébrale
La découverte des neurones souches, et le fait qu’ils puissent créer de nouveaux neurones fonctionnels, ont ...

L’aphasie de Baudelaire, quand un poète perd le langage…

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE

Le 31 août 1867, le poète Charles Baudelaire décède à Paris à l’âge de 46 ans, emporté par une neurosyphilis tardive. Moqué de son vivant pour ses thèmes poétiques et son style audacieux, vilipendé pour une vie jugée scandaleuse, Baudelaire sera même poursuivi pour offense à la morale religieuse et outrage à la morale publique à cause de son recueil Les Fleurs du mal. Si pour la littérature, c’est malgré tout une perte immense, pour le neurologue c’est en revanche une opportunité de comprendre le langage, car, au moment de sa mort, Baudelaire souffrait depuis mars 1866 d’une hémiplégie droite ...

La sieste : un bon moyen pour améliorer ses capacités cognitives ?

La sieste est de plus en plus prisée, que ce soit chez les actifs ou les retraités (qui sont aussi actifs !). Elle est considérée comme une des composantes d’un mode de vie sain. Sa pratique augmente avec l’âge et même si de nombreuses études ont déjà mis en lumière ses bienfaits sur le plan cognitif, les résultats d’autres recherches ne sont pas si encourageants. Une équipe de scientifiques chinois a donc décidé d’explorer à nouveau la relation entre la sieste et les fonctions cognitives chez un groupe de personnes âgées d’au moins 60 ans.

2214 sujets résidant dans plusieurs grandes métropoles de Chine (Pékin, Shanghai, Xian) ont participé à ...

Déjà-vu, déjà-entendu, déjà-vécu

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE

Tous ceux qui ont adoré le film Matrix des frères Wachowski se souviennent de cette phrase « Le déjà-vu est un accroc dans la Matrice », la Matrice étant le programme informatique qui gère le monde virtuel dans lequel est plongée l’Humanité. Sans être cinéphile, tout un chacun a expérimenté cette impression indéfinissable mais puissante d’avoir déjà vu un paysage, déjà entendu une conversation, déjà vécu une scène du quotidien. Ce phénomène génère une sensation de malaise face à l’impossibilité logique de cette impression qui attribue un sentiment de familiarité à une situation a ...

Si on chantait ?

Alors que l’activité physique, l’alimentation saine ou encore les activités de stimulation cognitive font l’objet de nombreuses recherches sur le vieillissement en bonne santé, celles qui s’intéressent aux potentiels effets positifs des loisirs musicaux sont nettement plus rares, ou bien limitées à la pratique d’un instrument de musique. La présente étude, publiée dans la revue Plos One, fait alors preuve d’originalité puisqu’elle investigue les bienfaits du chant choral sur la santé cognitive.

Diverses recherches ont déjà suggéré que la musique pouvait être une source de plaisir, d’apprentissage et de bien-être. De plus, comme le rappellent les ...

La sincérité est-elle une affaire de rapidité ?

« Pour bien mentir, il faut beaucoup de sincérité » écrit Jean Giono dans Jean Le Bleu paru en 1932 (que Marcel Pagnol adaptera ensuite en film, La femme du boulanger, en 1938). Outre cette « sincérité » que l’on peut mettre dans son mensonge, une étude vient de mettre en avant que pour être cru, il fallait aussi être très rapide. Une équipe de recherche franco-anglo-américaine a en effet testé le taux de crédibilité d’une réponse à une question en fonction du temps que nous pouvons mettre pour y répondre…

Chacun de nous a menti au moins une fois dans sa vie. Ce constat étant posé, intéressons-nous maintenant à la manière dont nous pouvons ...

Agatha Christie a-t-elle eu une maladie d’Alzheimer ?

Le Billet du Neurologue, Dr Bernard CROISILE

Pour Winston Churchill, Agatha Christie (1891-1976) était la femme à qui le crime avait le plus rapporté depuis Lucrèce Borgia. Malheureusement, la production de cette brillante romancière qui se surnommait elle-même « la duchesse de la Mort » a peut-être été altérée en fin de vie par les conséquences d’une maladie d’Alzheimer.

Une belle carrière d’empoisonneuse littéraire
En 53 ans de carrière, Agatha Christie a rédigé 67 romans, 18 pièces de théâtre, 190 nouvelles, des contes pour enfants, deux recueils de poèmes, et deux livres de souvenirs. Son œuvre fut ...

Plus je vieillis, meilleurs sont mes amis ?

C’est apparemment un fait : en vieillissant, nous avons tendance à être de plus en plus sélectifs en amitié ; c’est-à-dire à privilégier nos cercles d’amis de confiance et des relations positives. Selon une étude menée par des primatologues et des psychologues de l’Université de Harvard (Etats-Unis), les chimpanzés adopteraient ce même comportement. Et si nos « ancêtres » nous aidaient à mieux comprendre cette sélectivité sociale qui pourrait contribuer à un vieillissement en bonne santé ?

Des recherches ont déjà mis en lumière l’importance des liens sociaux tout au long de la vie ; ils peuvent notamment contribuer à l’amélioration de notre ...

Le chocolat est-il bon pour le cerveau ?

C’est une étude qui tombe à pic après les fêtes de fin d’année pendant lesquelles nous avons pu déguster (plus ou moins modérément) du chocolat ! En effet, après ses potentiels bienfaits sur le stress, une équipe de recherche anglo-américaine vient de rendre compte des possibles vertus du cacao pour notre cerveau. Nous avions déjà souligné les effets du chocolat sur les performances cognitives, notamment en mémoire. Quels sont alors les nouveaux éléments apportés dans cette étude ?

Notre système vasculaire, selon nos modes de nutrition et notre activité physique, peut se « fatiguer » ; et cela a des répercussions sur le vieillissement cognitif. Or, de ...

Fermer
Identification

Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous:

LoadingVeuillez patienter... Chargement...
Fermer Connexion
Mot de passe oublié

Veuillez entrer l'adresse e-mail associée à votre compte HAPPYneuron.
Les instructions pour réinitialiser le mot de passe seront transmises à cette adresse e-mail.

LoadingEnregistrement des données...
Fermer
Connexion

Il semblerait que vous ayez égaré votre mot de passe, que souhaitez-vous faire ?

Fermer
Inscription gratuite

Découvrez la méthode HAPPYneuron pendant 7 jours, gratuitement et sans engagement.

*
*
*
*
*
*

Saisissez les caractères situés dans l'image ci-dessous

Reload security image
Captcha image
En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous acceptez les Conditions d'utilisation.
* Champ obligatoire
Conditions d'utilisation
Fermer
Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement deux fois par mois les découvertes les plus intéressantes sur le cerveau et nos offres spéciales.